Les Nuits sans Lumière, pourquoi ?

Les Nuits sans Lumière sont organisées chaque année par le Parc national de La Réunion, en partenariat avec la SEOR et avec le soutien du CCEE. Cette opération a pour objectif de sensibiliser à la pollution lumineuse, ses effets négatifs et les moyens de la réduire. Un nombre croissant de partenaires, publics et privés, s'engagent chaque année par le biais de campagnes d'extinction de l'éclairage et d'actions de sensibilisation. Pour cette 9ème édition, les Nuits sans Lumière sont étendues à 25 nuits, du 12 avril au 6 mai 2017, soit 5 nuits de plus que l'année dernière !

Pour comprendre

Les Nuits sans Lumière lèvent le voile sur la problématique de la pollution lumineuse, conséquence d'éclairages inutiles ou mal orientés (dirigés vers le ciel) qui provoquent de multiples nuisances pour notre environnement et pour nous-mêmes. Diverses actions et animations sont proposées pour mieux comprendre en quoi une lumière artificielle inadaptée peut nuire aux hommes, aux écosystèmes et à la planète.

Pour partager

Les Nuits sans Lumière permettent de créer du lien et de mobiliser les Réunionnais sur une problématique d'intérêt général. La pollution lumineuse est l'affaire de tous. Ensemble, nous pouvons échanger, apprécier les nuits étoilées, faire l'expérience d'une réduction des éclairages publics… Et décider de réduire la pollution lumineuse à l'échelle de l'île.

Pour protéger

Notre planète, notre environnement et nous-mêmes. Les Nuits sans Lumière révèlent l'urgence de protéger le patrimoine naturel de La Réunion, reconnu comme exceptionnel par l'Unesco. Avec un taux d'endémisme record et des espèces au bord de l'extinction, il est de notre devoir, à tous, de préserver ces écosystèmes uniques au monde.

Le saviez-vous ?

Les communes et collectivités ne sont pas "obligées" d'éclairer, simplement d'assurer « le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique »    
Saint-Joseph, Mafate et les Makes ont reçu plusieurs étoiles au concours Villes et Villages étoilés
EDF a mesuré une économie de 313 MWh pendant les Nuits sans Lumière 2015, soit la dépense énergétique de 12 000 à 25 000 foyers et 254 tonnes de Co2 non émises
Les veilleuses laissées au chevet du lit des enfants seraient responsables de problèmes de vue
Les étoiles sur l'horizon (30 °) ne sont plus visibles depuis l'Observatoire des Makes. En cause : le halo lumineux des villes du littoral
Trop d'éclairage peut entraîner la disparition de certains papillons de nuit
Une tortue qui avait fait sa première ponte sur une plage non éclairée n'a pas pu y revenir lorsque les lampadaires ont été réparés
70% de la surface terrestre est concernée par le brouillard lumineux nocturne
L’éclairage public représente environ 40% de la consommation d’électricité d’une commune

Eteindre la lumière, pour quelles raisons ?

Améliorer la santé

Lé bon pou la santé

Troubles du sommeil, de la concentration, agressivité, diminution des performances… L'homme subit les effets néfastes de la lumière artificielle. La nuit noire est essentielle au maintien de notre rythme biologique. Elle permet d'activer la production de mélatonine, l'hormone du sommeil.

Les éclairages mal orientés ont un impact direct sur la santé humaine : ils modifient notre rythme biologique naturel. La qualité du sommeil est alors détériorée. Des cas de myopie précoce peuvent même se déclencher chez l'enfant, à cause des veilleuses et autres écrans. L'exposition prolongée à une lumière intense peut aussi perturber la sécrétion de cortisol, qui régule les glucides, lipides, protides, ions et eau du corps…

Aujourd'hui, plus de 80 perturbations sont reconnues comme conséquence d'une exposition excessive aux éclairages. Des études montrent qu'une perturbation du cycles biologique pourrait contribuer à l'augmentation du risque de cancer chez les travailleurs des trois-huit !

Réduire sa facture d'électricité

I soulaz out portmoné

La lumière, ça coûte cher ! Ces dernières années, l'éclairage extérieur n'a cessé d'augmenter : plus d'équipements, plus de sources, plus longtemps !

Dans les communes des DOM, le poids de l’éclairage public est conséquent. Il représente à lui seul 58% de la consommation totale d’électricité. Si chaque commune travaillait sur la puissance, l'orientation et les horaires de l'éclairage public, il serait possible d'économiser de 25 à 50 % sur la facture énergétique globale.

Certaines communes réunionnaises éteignent déjà leur éclairages publics entre 22h et 4h du matin toute l'année. Elles enregistrent ainsi des économies notables. Pendant la période des Nuits sans Lumière, de réelles économies sont réalisées à l'échelle de l'île.

Diminuer le réchauffement climatique

Pou pak lo Mond i touff

Réduire sa facture d'électricité, c'est réduire les gaz à effet de serre.  A La Réunion, la plus grande part de l'électricité est produite à partir d'énergie fossile (près de 65%) qui génère la production de CO2 et contribue au réchauffement climatique. Le transport de ces matériaux jusqu'à l'île accroît leur empreinte carbone.

Le réchauffement climatique représente un enjeu mondial. La COP 21, organisée en décembre dernier a donné vie à un accord sur le climat : contenir la hausse des températures en dessous de 2°C ! Les collectivités se sont engagées à promouvoir la sobriété énergétique, en optimisant les éclairages publics et en luttant contre la pollution lumineuse.

Aujourd'hui, au niveau planétaire, l'électricité destinée à l'éclairage public et privé représente environ 15 % de la consommation mondiale et 5 % des gaz à effet de serre. Le monde produit donc en moyenne 5,6 Twh (Térawatt / heure) chaque année, ce qui représente une émission de 610 000 tonnes de CO2 ! La consommation d'énergie doit plus que jamais être adaptée aux besoins réels.

En utilisant des technologies plus écoperformantes il serait possible d’économiser 1,7 TWh par an et d’éviter ainsi le rejet dans l’atmosphère de près de 185 000 tonnes de CO2.

Mieux observer les étoiles

Pouk nout zétwal i gingn briyé

Le terme « pollution lumineuse » a longtemps été utilisé pour désigner le halo lumineux généré par la lumière mal orientée, et donc perdue. Cette lumière diffuse est une véritable gêne pour les astronomes désireux d'observer le ciel. Le phénomène alimente également une vraie méconnaissance et un désintérêt pour les étoiles et les constellations, en particulier chez les nouvelles générations et en milieu urbain. Les passionnés et astronomes dénoncent cette situation.

L'Observatoire astronomique des Makes a mesuré l'évolution de la pollution lumineuse. Désormais, il est quasi impossible d'observer les étoiles sur les 30 premiers degrés au dessus de l'horizon à cause du halo lumineux qui entourent les villes du littoral. Le ciel nocturne et les paysages de la voûte céleste, sont reconnus comme un bien collectif, source d'inspiration, de questionnement et d'émerveillement. Aujourd'hui, l'ONU envisage même de considérer le ciel étoilé comme « patrimoine commun de l'humanité ».

Heureusement, à La Réunion, il est encore possible de faire naître des vocations : plusieurs sites isolés offrent une nuit noire à couper le souffle comme les Makes, Mafate ou le Volcan !

Protéger les Pétrels

Pou sov nout fouké

Le Pétrel de Barau et le Pétrel noir de Bourbon sont des oiseaux marins endémiques de l'île de La Réunion. Respectivement, en danger d'extinction et en danger critique d'extinction, ils sont directement affectés par les éclairages puissants tournés vers le ciel. Lorsque les jeunes pétrels prennent leur envol depuis les sommets de l'île, le reflet de la lune sur l'océan leur indique naturellement la direction à suivre. Les lumières des villes créent, en revanche, le même effet d'attraction et provoquent alors l'échouage de nombreux pétrels. Une fois au sol, impossible de redécoller pour ces oiseaux, qui peuvent mourir de faim ou être attaqués par d'autres animaux, comme les rats, chats et les chiens errants. La période massive d'échouage des pétrels de Barau a lieu au mois d'avril, plus de 1000 oiseaux sont récupérés chaque année ! Les Nuits sans Lumière permettent d'alerter sur l'impact de la pollution lumineuse sur l'une des espèces remarquables de notre patrimoine naturel réunionnais. Sur l'île, deux autres espèces s'échouent également à cause des éclairages tournés vers le ciel : le Puffin tropical et le Puffin du Pacifique. Si vous trouvez un oiseau échoué, contactez rapidement la SEOR au 0262 20 46 65 et voilà en video ce qu'il faut faire!
Préserver les écosystèmes nocturnes

Pou vèy si nout bann zanimo la nuit

L'île de La Réunion est un haut spot de biodiversité et enregistre un taux d'endémisme record. L'éclairage massif nuit fortement aux espèces animales de l'île, toutes catégories confondues.

Les insectes, par exemple, sont les victimes silencieuses de cette pollution, à l'instar des papillons de nuit. Cette surmortalité a une conséquence directe sur la chaîne alimentaire naturelle et sur la pollinisation de certaines plantes.

Chez les poissons de nos rivières et de nos lagons, le bouleversement du cycle jour/nuit peut modifier les capacités de locomotion : déplacement en banc, migration, alimentation…

Les amphibiens et reptiles sont également concernés. La lumière artificielle bouleverse ainsi leurs cycles et périodes de chasse. Les éclairages publics provoquent aussi des concentrations artificielles de certaines espèces de chauve-souris, au détriment de leurs proies, les papillons de nuit notamment.

Protéger les tortues marines

Pou sov nout bann tortue d'mèr

Le nombre de tortues qui viennent pondre sur nos côtes se compte sur les doigts d'une main. En cause notamment, un éclairage massif et mal orienté qui bouscule le cycle de vie des tortues marines.

Les adultes refusent de pondre sur les plages éclairées. Les nouveaux-nés, eux, guidés naturellement par le reflet de la lune sur la mer, sont complètement désorientés par les lampadaires allumés. Perdus, ils risquent de mourir de déshydratation, de fatigue ou être victime de prédateurs.

Chez Kelonia, observatoire des tortues marines de La Réunion, les lumières des bâtiments et parking sont éteintes en permanence, sauf lors d’événements particuliers.

La pose de déflecteurs sur les éclairages du parking doit se poursuivre pour qu’ils ne soient pas visibles du ciel et sur la plage.

0 Nuits

0 Partenaires engagés

0 Événements

Les événements des Nuits Sans Lumière
tout le programme

Durant la 9e édition des Nuits Sans Lumière, de nombreuses animations et actions de sensibilisation aux effets négatifs de la pollution lumineuse seront proposées dans toute l’île.
Ne ratez pas ces occasions de mieux connaitre notre territoire et de participer à sa protection.

Chargement de la carte…

Proposer un événement

Ils s'engagent !
Leurs actions pour les Nuits sans Lumière

L'école Hégésippe HOARAU à La Rivière Saint-Louis participe aux Nuits sans Lumière en participant au projet d'exposition itinérante avec la mairie de Saint-Louis, l'association Flor'Ailes et le peintre naturaliste Michel LAURENT-DREUX.
L'école Raphael Barquisseau à Saint-Louis participe aux Nuits sans Lumière en participant au projet d'exposition itinérante avec la mairie de Saint-Louis, l'association Flor'Ailes et le peintre naturaliste Michel LAURENT-DREUX.
Le peintre naturaliste Michel LAURENT-DREUX s'engage dans les Nuits sans Lumière en participant au projet d'exposition itinérante avec la commune de Saint-Louis et l'association Flor'Ailes.
L'association Flor'Ailes s'engage à participer aux Nuits sans Lumière par un projet d'exposition itinérante avec 2 écoles de la commune de Saint-Louis et le peintre Michel LAURENT-DREUX.
L'école Ma Pensée à Bras-Panon s'engage à sensibiliser ses élèves durant les Nuits sans Lumière.
Le collège du Gol à Saint-Louis participe aux Nuits sans Lumière en sensibilisant les élèves de son établissement.
L'école Ambroise Vollard participe aux Nuits sans Lumière en sensibilisant les élèves de son établissement.
Le lycée Victor Schoelcher à Saint-Louis participe aux Nuits sans Lumière en sensibilisant les élèves de son établissement.
Conservatoire Botanique National et Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement de Mascarin (CBN-CPIE Mascarin) s'engage à relayer les informations concernant l'évènement des Nuits sans Lumière auprès de son réseau et à soutenir les actions du Jardin Botanique de La Réunion.
Crée en 2012, le Groupe Exsel est composé de 9 hôtels : L’Alamanda**, L’ Ermitage boutik hôtel***, Le  Floralys***, Le Roseaux des sables, résidence hôtelière***, Le Victoria***, Le Battant des Lames***, Le Vieux Cep***, Le Mercure Creolia****, L’ Hôtel Austral*** et 2 restaurants, le Cocobeach et la Marmite.   Engagé dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale, la majorité de ses établissements a reçu une labellisation Clef Verte, preuve de ses valeurs d’éco-responsabilité. Pour élargir son champ d’action, le groupe a choisi de s’associer à la cause Nuits sans Lumière, en organisant au sein de ses hôtels et restaurants une extinction de toutes les lumières extérieures et en mettant en place un service à la bougie dans tous ses restaurants le 27 Avril. Cette extinction aura également lieu le 26 Avril au Vieux Cep à Cilaos afin de participer à une observation nocturne de l'envol des Pétrels qui prendra place au centre du village.
Depuis le lancement des Nuits sans Lumière, l’Aquarium de La Réunion éteint ses enseignes. Il est également centre d’accueil des Pétrels et autres oiseaux en difficultés en partenariat avec la Seor, de 10h à 18h sans interruption.

La Cité du Volcan participe aux Nuits sans Lumière en mettant en place une « Soirée astronomie » et s’engage à sensibiliser le grand public à l’impact de la pollution lumineuse sur notre environnement.

Contact : 0262 59 39 78

Le Groupe Chiroptères Océan Indien participe aux Nuits sans Lumière et s’engage à proposer des animations pour sensibiliser le public aux chauves-souris et à la problématique des éclairages.

Contact : 0692 67 65 72 - sarah.fouraste@gcoi.org

Afin de poursuivre nos efforts dans la protection de l’environnement et du patrimoine réunionnais, nous nous sommes engagés pour « Les Nuits sans lumière » en proposant une escale au cœur de notre hôtel dans une nature luxuriante surplombant la baie de Saint-Leu, à travers un dîner aux chandelles, une conférence et un relâcher de pétrel. Certifié Ecolabel Européen.

Pour un séjour 5*, au cœur d’un environnement préservé, le PALM Hotel & Spa se situe au plus près des sites naturels classées par l'UNESCO et est certifié Ecolabel Européen.

C'est notre responsabilité, notre volonté que de contribuer à préserver ce qui constitue notre cadre de vie et notre ressource naturelle. Eteignons les lumières inutiles pour la protection de notre environnement, profitons de cette nature sauvage qui s'offre à nous et protégeons-la.

L'Office de tourisme, Cilaos s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation et d'animation lors des Nuits sans Lumière.
Le Musée Léon Dierx, Saint-Denis s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation et d'animation lors des Nuits sans Lumière.
Le Musée de Villèle s’engage
La Médiathèque Sudel Fuma, Piton Saint-Leu s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation et d'animation lors des Nuits sans Lumière.
La Médiathèque de Bras-Panon s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation et d'animation lors des Nuits sans Lumière.
Ce mois-ci, le Marmit Zistoir est placé sous le thème des Nuits sans Lumière.
Le Jardin Botanique de Mascarin s'engage à mener des actions de sensibilisation du Grand Public et de son personnel sur la problématique de la pollution lumineuse.

Le Grand Port Maritime De La Réunion s’engage à réduire les éclairages des sites portuaires durant l’opération Nuits sans Lumière, et à diffuser des messages de sensibilisation en direction de son personnel.

L'espace culturel Guy Agénor, La Plaine-des-Palmistes s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation et d'animation lors des Nuits sans Lumière.
L'Association Vélovie s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation et d'animation lors des Nuits sans Lumière.
L'Association Les Ambassadeurs du Parc national de La Réunion s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation et d'animation lors des Nuits sans Lumière.
L'Arthotèque s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation et d'animation lors des Nuits sans Lumière.
La Ligue Réunionnaise de Football est signataire pour la saison 2016 / 2017 d’une convention avec le Parc national de la Réunion, la Seor et les communes de l’île pour la lutte contre la pollution lumineuse « Nuits sans lumière » et la protection des Pétrels de Barau. Après plusieurs réunions de travail avec le Parc national et la Seor, 88 matchs ont été programmés le dimanche après-midi au lieu du samedi soir (du 15/03 au 30/05 sur la commune de Cilaos et du 01/04 au 15/05 pour tous les 7 autres communes concernées) par le Service Compétitions sur les calendriers Seniors Division 1 Régionale, D2 Régionale, D2 Départementale pour la saison 2016 / 2017.
USEP s'engage dans les Nuits sans Lumière en organisant une marche de sensibilisation.
Les Petits Débrouillards de La Réunion développent différentes actions sur les sciences, les techniques et l’éducation à l’environnement sur la base de projet. Nous concevons des outils pédagogiques en lien direct avec nos interventions. Contact : 0692 86 89 20, mail Lespetitsdebrouillardsdelareunion@orange.fr - commander vos cartons à découper
Dans le cadre de l'opération Nuits sans Lumière, l'agence Havas a créé des supports de communication (site internet, affiches) à des tarifs préférentiels.
Groupama, qui fait partie de l'association des Ambassadeurs du Parc national, participe aux Nuits sans Lumière et s'engage à financer la production de supports de communication.

Le Groupe Territoires Réunion (SEMAC/SPL ERD) permet de conduire toute action d’aménagement, de construction et de développement local à la demande des collectivités. Attaché à la protection de l’environnement et du patrimoine naturel de La Réunion, le Groupe maintient ses actions de sensibilisation.

La Médiathèque Intercommunale Aimé Césaire (MIAC) s'engage, lors des Nuits sans Lumière, à :
  • mettre en place des ateliers créatifs pour les jeunes afin de les sensibiliser aux effets néfastes de la pollution lumineuse
  • proposer une exposition temporaire sur les pétrels et les oiseaux marins ouverte à tous
  • inviter le public à plusieurs ateliers de sensibilisation et de découvertes

L’aéroport étant une porte d’entrée incontournable sur l’ile, il est important pour le public, pour nous S.A Aéroport de la Réunion Roland Garros, et surtout pour la faune endémique de la Réunion que nous participions à l’opération des Nuits sans Lumière.

De ce fait nous procéderons durant l’opération à la réduction des éclairages des parkings publics (2 lampadaires sur 3) et à l’extinction des éclairages dirigés vers le ciel ainsi que de l’enseigne. Coté piste, l’extinction des parkings avions se fera en respectant la réglementation aéroportuaire en vigueur.

La bibliothèque Alain Lorraine éteindra ses éclairages et proposera plusieurs animations culturelles et de sensibilisation, pour le public scolaire et le grand public.
La bibliothèque Alain Peters éteindra ses éclairages et proposera plusieurs animations culturelles et de sensibilisation, pour le public scolaire et le grand public.

Une équipe de sensibilisation de la CINOR interviendra pour le jeune public et personnel CINOR durant la période des Nuits sans Lumière du 12 Avril au 06 Mai 2017. Cette sensibilisation aura pour but de sensibiliser à la protection de ces espèces endémiques en diffusant un diaporama cible grand public. Pour les enfants, dans deux Médiathèques de la CINOR, des contes seront proposés afin de les sensibiliser à la pollution lumineuse.

La CIVIS participe aux Nuits sans Lumière et s’engage :
  • Les engagements
L'IRT participe aux Nuits sans Lumière et s’engage à diffuser dans ses actualités, les animations effectuées par les partenaires.

Cette année encore, Kélonia et le CEDTM (Centre d’étude et de découvertes des tortues marines) s’engagent dans la sensibilisation à la pollution lumineuse quant à l’impact sur notre société et sur les tortues marines, avec par exemple les visites guidées nocturnes sur ce thème.

Retrouvez dans les « Kits à télécharger » :

  • La vidéo du conte sur la tortue Gaby
  • La présentation en PDF « Impact de la pollution lumineuse sur les tortues marines »
L'environnement et la maîtrise de l'énergie constituent une priorité pour la Région, qui sollicite l'ensemble des musées régionaux, des conservatoires à rayonnement régional et des lycées de l'île, pour veiller à une extinction des lumières extérieures durant la période de la manifestation
La SEMADER a souhaité se joindre pour la 1ère fois à l’opération « Nuits sans lumières ». Afin d’éviter les échouages des nouveaux nés dus à la pollution lumineuse, notre contribution sera d’éteindre nos éclairages parking de 22h00 à 5h00 du matin sur l’ensemble de notre Patrimoine durant cette période.

Le TCO s’engage à relayer les messages de sensibilisation en communiquant en interne (agents de la collectivité) et en externe (supports de communication web grand public, intervention des médiateurs de l’environnement en milieu scolaire...)

Plus d’info sur tco.re

L'Université de La Réunion participe aux Nuits sans Lumière en diffusant le film "Taille-Vent, pétrel des montagnes".

L’ensemble de nos hypermarchés et supermarchés JUMBO & SCORE éteindront leurs lumières (parkings, enseignes) durant la période, hors hypers suivants : Ste Marie et Savanna pour cause de sécurité pour les clients fréquentant les restaurants de la galerie.
Un relais sera fait sur les écrans en ligne de caisse et sur les réseaux sociaux.

Les centres commerciaux Carrefour s'engagent dans les Nuits sans Lumière en programmant leur extinction à 22h15 au plus tard (fermeture magasin 20h30, départ derniers personnel du site à 22h) et en relayant l’opération sur les sites FACEBOOK des 3 centres.  
Automobiles Réunion programme l’extinction de ses éclairages façades, enseignes, show-room et parking sur tous leurs sites de 21H à 6h du matin pendant la durée de la manifestation.

Partenaire historique des Nuits sans Lumière, EDF s’engage sur l’efficacité énergétique et le respect de la biodiversité à travers la réduction de la pollution lumineuse. A l’initiative - avec la SEOR - du label « Pétrels protégés » créé en 2012, EDF conseille et accompagne les communes qui souhaitent s’équiper en éclairages éco-performants et moins éblouissants. Cette année encore, l’entreprise se mobilisera pour le succès de cette 9ème édition.

Mr Bricolage de St Paul participe aux Nuits sans Lumière et s’engage comme chaque année à l’événement par l’extinction des éclairages extérieurs et enseignes à partir de 20h.
Automobiles Réunion s'engage à participer aux extinctions en éteignant façades, enseignes, show-room et parking durant la manifestation.
Le Département s'engage à travers à participer activement aux Nuits sans Lumière, en éteignant ses 4 musées et 10 sites emblématiques.

L’engagement de l’AVE2M ce sont 25 nuits de patrouille à la recherche de Pétrels échoués et intégrés au réseau de sauvetage, avec une participation du public possible (Entre Deux/St-Louis/Cilaos/Tampon/Etang Salé/St-Pierre), la sensibilisation des ZI et stades sur la pollution lumineuse et des animations dans les écoles (Jeu du Pétrel, jeu de l’oie péi)

Contact : ave2m.elise@orange.fr

La Société d’Études Ornithologiques de La Réunion est directement concernée par la problématique de la pollution lumineuse. Coorganisatrice de l'événement Nuits sans Lumière depuis la première édition, l'association travaille au quotidien à mieux connaitre et à sauver les oiseaux marins de La Réunion victimes des éclairages ou des prédateurs. Elle mène régulièrement de grandes campagnes de sensibilisation à l'échouage des oiseaux, et de sauvetage, notamment pendant les Nuits sans Lumière. Le mois d'avril est le plus meurtrier pour les oiseaux marins, période où les jeunes oiseaux regagnent l'océan.

Créée en 1971, la SREPEN-RNE participe à l’amélioration des connaissances et à la conservation des milieux naturels. A l’occasion des nuits sans lumière, nous réalisons des opérations de sensibilisation du public à la pollution lumineuse, ses impacts et les moyens de la réduire.

La ville de Saint-Pierre s'engage dans les Nuits sans Lumière, comme en 2016, en éteignant ses éclairages publics (routiers et stades) du 22 avril au 05 mai 2017.
La Ville de Saint-Louis dispose sur son territoire, de l’Observatoire astronomique des Makes et bénéficie du label de « Village étoilé » avec une distinction supplémentaire obtenue en 2015 (3ème étoile). A ce titre, elle est sensibilisée à la qualité du ciel et de l’environnement nocturne et ne peut que soutenir l’opération des Nuits sans Lumière. Sur la période, l’éclairage public sera réduit – voire éteint – sur l’ensemble des équipements sportifs.

Pour cette 9ème édition, notre collectivité va éteindre durant tous les week-ends (du vendredi soir au dimanche soir) de la période les sites sportifs, plateaux verts et noirs, les ponts de la rivière des Marsouins et de la rivière des Roches, les façades de la mairie et celle de la mairie annexe de Sainte-Anne ainsi que les médiathèques.

Une action de sensibilisation des agents communaux sur la pollution lumineuse va avoir lieu avec des agents du Parc National durant cette période. Nous aurons également des sensibilisations de groupes scolaires au travers de nos médiathèques.

La commune sensibilisée par le problème de pollution lumineuse et l'échouage des pétrels, participe activement à cette campagne. Pour pallier à ces incidents elle a remplacé toutes les lampes de type mercure par des LED, procèdera à l'extinction d'environ 1000 lampes aux abords du littoral, les zones urbanisées et les sites fréquentés par les sportifs seront éteints à partir de 22 H à 5 H.

La ville du Tampon participe aux Nuits sans Lumière, en publiant de l'information à ses administrés et en éteignant ses lumière.
La ville de La Possession participe aux Nuits sans Lumière et s’engage :
  • A éteindre ses éclairages publics
  • A proposer des actions de sensibilisation aux scolaires et au grand public
La ville de la Plaine des Palmistes participe aux Nuits sans Lumière et s’engage :
  • A éteindre ses éclairages publics
  • A proposer des actions de sensibilisation, à la bibliothèque notamment

La commune s’engage à éteindre l’ensemble de son territoire pendant 17 nuits. Elle s’associe à la SEOR, au Parc national et à l’AVE2M afin de proposer à ses habitants de réapprendre à vivre avec moins d’éclairage et de redécouvrir leur commune à la lumière des étoiles.

La ville de Cilaos participe aux Nuits sans Lumière afin de contribuer à la perpétuation de l'espèce des pétrels de Barau et s’engage par un arrêté municipal :
  • A éteindre ses éclairages publics sur l'ensemble du territoire communal du 12 avril au 6 mai
  • A sensibiliser la population aux méfaits de la pollution lumineuse sur la nature et la santé humaine
La ville de Bras Panon s'engage à éteindre ses éclairages publics (équipements sportifs, places publiques).

La commune procédera à l'extinction de l'éclairage public sur l'ensemble de la commune de Saint-Paul pendant les trois semaines de la période d'envol. Afin que l'information soit la plus large et la mieux diffusée possible, nous avons décidé de rencontrer les commerçants du centre-ville afin de les sensibiliser à cette cause environnementale et les faire adhérer à notre projet.

La commune de Salazie montre une nouvelle fois son implication dans l'événement en éteignant son éclairage public sur les stades de foot et plateaux noirs pendant 3 jours.

La Ville de Saint-Leu et les associations de commerçants participent activement à l'événement en réduisant les éclairages publics, les éclairages sportifs et les enseignes lumineuses. Une conférence et des animations sur le marché forain seront organisés.

Sur la ville de Saint-Denis, les lumières seront éteintes sur certains axes routiers, monuments et sites sportifs afin d’éviter que les pétrels se heurtent aux lampadaires et se blessent. Plusieurs animations de sensibilisation seront également au programme : observation du ciel, projection de documentaires, exposition sur les oiseaux, ateliers ludiques…

Kits des Nuits sans Lumière
les solutions pour agir

Télécharger les kits

Nous contacter :

Pour plus de renseignements sur les Nuits sans Lumière,
contactez nos services.

0262 90 11 35 (Parc national de La Réunion)
0262 20 46 65 (SEOR)

contact-pnr contact-seor contact-ccee

Votre nom

Votre email

Sujet

Votre message

Logo Nuits Sans Lumière