Les Nuits sans Lumière, pourquoi ?

Les Nuits sans Lumière sont organisées chaque année par le Parc national de La Réunion, en partenariat avec la SEOR et avec le soutien du CCEE. Cette opération a pour objectif de sensibiliser à la pollution lumineuse, ses effets négatifs et les moyens de la réduire. Un nombre croissant de partenaires, publics et privés, s'engagent chaque année par le biais de campagnes d'extinction de l'éclairage et d'actions de sensibilisation. Cette 11ème édition des Nuits sans Lumière se tiendra du 8 avril au 2 mai 2019.

Pour comprendre

Les Nuits sans Lumière lèvent le voile sur la problématique de la pollution lumineuse, conséquence d'éclairages inutiles ou mal orientés (dirigés vers le ciel) qui provoquent de multiples nuisances pour notre environnement et pour nous-mêmes. Diverses actions et animations sont proposées pour mieux comprendre en quoi une lumière artificielle inadaptée peut nuire aux hommes, aux écosystèmes et à la planète.

Pour partager

Les Nuits sans Lumière permettent de créer du lien et de mobiliser les Réunionnais sur une problématique d'intérêt général. La pollution lumineuse est l'affaire de tous. Ensemble, nous pouvons échanger, apprécier les nuits étoilées, faire l'expérience d'une réduction des éclairages publics… Et décider de réduire la pollution lumineuse à l'échelle de l'île.

Pour protéger

Notre planète, notre environnement et nous-mêmes. Les Nuits sans Lumière révèlent l'urgence de protéger le patrimoine naturel de La Réunion, reconnu comme exceptionnel par l'UNESCO. Avec un taux d'endémisme record et des espèces au bord de l'extinction, il est de notre devoir, à tous, de préserver ces écosystèmes uniques au monde.

0 Nuits

0 Partenaires engagés

0 Événements

Eteindre la lumière, pour quelles raisons ?

Améliorer la santé

Lé bon pou la santé

Troubles du sommeil, de la concentration, agressivité, diminution des performances… L'homme subit les effets néfastes de la lumière artificielle. La nuit noire est essentielle au maintien de notre rythme biologique. Elle permet d'activer la production de mélatonine, l'hormone du sommeil.

Les éclairages mal orientés ont un impact direct sur la santé humaine : ils modifient notre rythme biologique naturel. La qualité du sommeil est alors détériorée. Des cas de myopie précoce peuvent même se déclencher chez l'enfant, à cause des veilleuses et autres écrans. L'exposition prolongée à une lumière intense peut aussi perturber la sécrétion de cortisol, qui régule les glucides, lipides, protides, ions et eau du corps…

Aujourd'hui, plus de 80 perturbations sont reconnues comme conséquence d'une exposition excessive aux éclairages. Des études montrent qu'une perturbation du cycles biologique pourrait contribuer à l'augmentation du risque de cancer chez les travailleurs des trois-huit !

Réduire sa facture d'électricité

I soulaz out portmoné

La lumière, ça coûte cher ! Ces dernières années, l'éclairage extérieur n'a cessé d'augmenter : plus d'équipements, plus de sources, plus longtemps ! Dans les communes des DOM, le poids de l’éclairage public est conséquent. Il représente à lui seul 40% de la consommation totale d’électricité. Si chaque commune travaillait sur la puissance, l'orientation et les horaires d'éclairage, il serait possible de faire des économies de 25 à 50 % sur la facture énergétique globale. Certaines communes réunionnaises éteignent déjà leurs éclairages publics en milieu de nuit généralement entre 22h et 4h du matin toute l'année. Elles enregistrent ainsi des économies notables. Pendant la période des Nuits sans Lumière, de réelles économies sont réalisées à l'échelle de l'île.
Diminuer le réchauffement climatique

Pou pak lo Mond i touff

Réduire les dépenses d'électricité, c'est aussi réduire les gaz à effet de serre.  La production électrique représente 47% de l'empreinte carbone à La Réunion (l'autre poste important étant les transports). En effet sur l'île, la plus grande part (66%) de l'électricité est produite à partir d'énergie fossile qui génère la production de CO2 et contribue au réchauffement climatique. Le transport de ces matériaux jusqu'à l'île accroît encore leur empreinte carbone. Le réchauffement climatique représente un enjeu mondial. La COP 21, organisée en décembre 2015 a donné vie à un accord sur le climat : contenir la hausse des températures en dessous de 2°C ! Les collectivités se sont engagées à promouvoir la sobriété énergétique, en optimisant les éclairages publics et en luttant contre la pollution lumineuse.
Mieux observer les étoiles

Pouk nout zétwal i gingn briyé

Le terme « pollution lumineuse » a longtemps été utilisé pour désigner le halo lumineux généré par la lumière mal orientée, et donc perdue. Cette lumière diffuse est une véritable gêne pour les astronomes désireux d'observer le ciel et les étoiles. Le phénomène alimente également une vraie méconnaissance et un désintérêt pour les étoiles et les constellations, en particulier chez les nouvelles générations et en milieu urbain. Les passionnés et astronomes dénoncent cette situation. L'Observatoire astronomique des Makes a mesuré l'évolution des effets de la pollution lumineuse. Désormais, il est quasi impossible d'observer les étoiles sur les 30 premiers degrés au dessus de l'horizon à cause du halo lumineux générés par les villes du littoral. Le ciel nocturne et les paysages de la voûte céleste, sont reconnus comme un bien collectif, source d'inspiration, de questionnement et d'émerveillement. Aujourd'hui, l'ONU envisage même de considérer le ciel étoilé comme « patrimoine commun de l'humanité ». Les "paysages nocturnes" ont également été inscrits dans la récente Loi pour la reconquête de la Biodiversité de 2016. Nous avons la chance, à La Réunion, car de nombreux sites éloignés dans les Hauts nous offrent encore des nuits étoilées à couper le souffle comme aux Makes, à Mafate ou au Volcan !
Protéger les Pétrels

Pou sov nout fouké

Le Pétrel de Barau et le Pétrel noir de Bourbon sont des oiseaux marins endémiques de l'île de La Réunion. Respectivement, en danger d'extinction et en danger critique d'extinction, ils sont directement affectés par les éclairages puissants tournés vers le ciel. Lorsque les jeunes pétrels prennent leur envol depuis les sommets de l'île, le reflet de la lune sur l'océan leur indique naturellement la direction à suivre. Les lumières des villes créent, en revanche, le même effet d'attraction et provoquent alors l'échouage de nombreux pétrels. Une fois au sol, impossible de redécoller pour ces oiseaux, qui peuvent, alors, mourir de faim ou être attaqués par d'autres animaux, comme les rats, les chats ou les chiens errants. La période massive d'échouage des pétrels de Barau se situe au mois d'avril, plus de 1000 oiseaux sont alors récupérés ! Les Nuits sans Lumière permettent d'alerter sur l'impact de la pollution lumineuse sur l'une des espèces remarquables de notre patrimoine naturel réunionnais. Sur l'île, deux autres espèces s'échouent également à cause des éclairages tournés vers le ciel : le Puffin tropical et le Puffin du Pacifique. Si vous trouvez un oiseau échoué, contactez rapidement la SEOR au 0262 20 46 65 et voilà en video ce qu'il faut faire!
Préserver les écosystèmes nocturnes

Pou vèy si nout bann zanimo la nuit

L'île de La Réunion est un hot-spot de biodiversité et enregistre un taux d'endémisme record. L'éclairage massif nuit fortement aux espèces animales de l'île, toutes catégories confondues. Les insectes, par exemple, sont les victimes silencieuses de cette pollution, à l'instar des papillons de nuit, massivement attirés par les éclairages. Cette surmortalité a une conséquence directe sur la chaîne alimentaire naturelle et sur la pollinisation de certaines plantes. Chez les poissons de nos rivières et de nos lagons, le bouleversement du cycle jour/nuit peut modifier les capacités de locomotion : déplacement en banc, migration, alimentation… Les amphibiens et reptiles sont également concernés. La lumière artificielle bouleverse ainsi leurs cycles et périodes de chasse. Les éclairages provoquent aussi des concentrations artificielles de certaines espèces de chauve-souris, au détriment de leurs proies, les papillons de nuit notamment.
Protéger les tortues marines

Pou sov nout bann tortue d'mèr

Le nombre de tortues qui viennent pondre sur nos côtes se compte sur les doigts d'une main. En cause notamment, un éclairage massif et mal orienté qui perturbe leur reproduction. Les adultes évitent les plages éclairées pour venir pondre. Les nouveaux-nés, eux, guidés naturellement par le reflet de la lune sur la mer, sont complètement désorientés par les lampadaires allumés en haut de plage. Perdus, ils risquent de mourir de déshydratation, de fatigue ou être victimes de prédateurs. Au musée régional Kelonia, dédié aux tortues marines de La Réunion, les lumières des bâtiments et du parking sont éteintes en permanence, sauf lors d’événements particuliers. Un important programme d'amélioration des qualités des plages pour favoriser la ponte des tortues marines est en cours sur l'île. Il s'agit, à la fois, de planter des végétaux natifs de l'île et de réorienter les éclairages afin qu'ils n'éclairent plus ces plages.

Le saviez-vous ?

70% de la surface terrestre est concernée par la pollution lumineuse
L’éclairage public représente 45% de la consommation d’électricité des communes
La pollution lumineuse est la 2ème cause mondiale de disparition des insectes après les pesticides
Près de 1000 jeunes Pétrels de Barau s'échouent chaque année en Avril
En 2018, 159 structures-partenaires ont participé à l’opération Nuits sans Lumière
Eclairer mieux, à moindre coût, c'est possible !
Les étoiles sur l'horizon ne sont plus visibles depuis l'Observatoire des Makes à cause du halo lumineux des villes du littoral.

Kits pour agir

Tous les kits

Téléchargez ici les kits de communication et de sensibilisation pour créer vos animations.

Vous êtes une entreprise, ces kits pourront vous intéresser

Les événements des Nuits Sans Lumière tout le programme

Durant la 11e édition des Nuits Sans Lumière, de nombreuses animations et actions de sensibilisation aux effets négatifs de la pollution lumineuse seront proposées dans toute l’île. Ne ratez pas ces occasions de mieux connaitre notre territoire et de participer à sa protection.

Date / Heure
Événement

05/04/2019 - 02/05/2019
18 h 00 min - 5 h 00 min

Sensibilisation des associations sportives du Tampon

05/04/2019
18 h 00 min - 22 h 00 min

Nuits sans Lumière

04/04/2019 - 28/04/2019
0 h 00 min

Nuits sans Lumière

02/04/2019 - 28/04/2019
9 h 00 min - 17 h 00 min

Exposition au Jardin Botanique de La Réunion : La Ville la nuit

05/02/2019 - 29/03/2019
7 h 30 min - 16 h 00 min

Nuits sans Lumière

20 21 22

Consulter tout le programme ici

Chargement de la carte…

Proposer un événement

Ils s'engagent pour les Nuits sans Lumière

La ville de Saint-Pierre est partenaire des Nuits sans Lumière
La ville du Tampon est partenaire des Nuits sans Lumière
La ville de la Possession est partenaire des Nuits sans Lumière
La Villa du Département est partenaire des Nuits sans Lumière
Muséum d'Histoire naturelle est partenaire des Nuits sans Lumière
Le Musée Léon Dierx est partenaire des Nuits sans Lumière
Le Musée historique de Villèle est partenaire des Nuits sans Lumière
Le lycée Boisjoly Potier est partenaire des Nuits sans Lumière
Le LIFE+ Pétrels est partenaire des Nuits sans Lumière
Le jardin de l'État est partenaire des Nuits sans Lumière
L'hôtel du Département est partenaire des Nuits sans Lumière
Le Département de La Réunion est partenaire des Nuits sans Lumière
Le collège Bernica est partenaire des Nuits sans Lumière
Le collège Jean le Toullec est partenaire des Nuits sans Lumière
La bibliothèque de la Montagne est partenaire des Nuits sans Lumière
L'Artothèque est partenaire des Nuits sans Lumière
L'école de Grand Canal est partenaire des Nuits sans Lumière
L'école Espérance est partenaire des Nuits sans Lumière
L'école Beaumont est partenaire des Nuits sans Lumière
L'école Henry Dunant est partenaire des Nuits sans Lumière
L'école Philippe Vinson est partenaire des Nuits sans Lumière
L'école Saint-Bernard est partenaire des Nuits sans Lumière
Ecole Ruisseau Blanc est partenaire des Nuits sans Lumière
L'école Domenico est partenaire des Nuits sans Lumière
L'école Joinville est partenaire des Nuits sans Lumière
Le collège OASIS est partenaire des Nuits sans Lumière
DECATHLON est partenaire des Nuits sans Lumière
Norauto est partenaire des Nuits sans Lumière
Speedy est partenaire des Nuits sans Lumière
Grand Est est partenaire des Nuits sans Lumière
Grand Nord est partenaire des Nuits sans Lumière
Grand Sud est partenaire des Nuits sans Lumière
Les offices de tourisme du Sud sont partenaires des Nuits sans Lumière
L'académie de La Réunion est partenaire des Nuits sans Lumière
Vindemia est partenaire des Nuits sans Lumière
Mr Bricolage est partenaire des Nuits sans Lumière
Carrefour est partenaire des Nuits sans Lumière
Le Palm est partenaire des Nuits sans Lumière
L'Iloha est partenaire des Nuits sans Lumière
Cotrans est partenaire des Nuits sans Lumière
E.Leclerc est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Saint-Leu est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Saint-Louis est partenaire des Nuits sans Lumière
Stella Matutina est partenaire des Nuits sans Lumière
Radio Pikan est partenaire des Nuits sans Lumière
La Ligue Réunionnaise de Football est partenaire des Nuits sans Lumière
Ecologie Réunion est partenaire des Nuits sans Lumière
Groupe Chiroptères Océan Indien est partenaire des Nuits sans Lumière
Kayanm FM est partenaire des Nuits sans Lumière
L'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes est partenaire des Nuits sans Lumière
Les petits débrouillards est partenaire des Nuits sans Lumière
La Jeune Chambre Economique de Saint-Denis est partenaire des Nuits sans Lumière
La Région Réunion est partenaire des Nuits sans Lumière
Le Parc national de La Réunion est partenaire des Nuits sans Lumière
La DEAL (Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) est partenaire des Nuits sans Lumière
La CIVIS est partenaire des Nuits sans Lumière
La CINOR est partenaire des Nuits sans Lumière
La SEOR (Société d'Etudes Ornithologiques de la Réunion) est partenaire des Nuits sans Lumière
L'observatoire astronomique des Makes est partenaire des Nuits sans Lumière
L’observatoire des tortues marines Kelonia est partenaire des Nuits sans Lumière
Le Jardin botanique de La Réunion est partenaire des Nuits sans Lumière
SEMADER est partenaire des Nuits sans Lumière
SEMAC est partenaire des Nuits sans Lumière
EDF est partenaire des Nuits sans Lumière
L'aéroport Roland Garros est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Petite-Île est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Salazie est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Sainte-Suzanne est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Saint-Paul est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Saint-Joseph est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Saint-Denis est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Saint-Benoit est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Saint-André est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de La Plaine des Palmistes est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de l'Entre-Deux est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Cilaos est partenaire des Nuits sans Lumière
La commune de Bras-Panon est partenaire des Nuits sans Lumière

Ecole la Marine, Sainte-Suzanne

Ecole Antoine Bertin, Sainte-Suzanne

Ecole Primat, Sainte-Clotilde

Editions précédentes

Voir les photos des éditions précédentes

Nous contacter :

Pour plus de renseignements sur les Nuits sans Lumière,
contactez nos services.

0262 90 11 35 (Parc national de La Réunion)
0262 20 46 65 (SEOR)

contact-pnr contact-seor contact-ccee

Votre nom

Votre email

Sujet

Votre message

Logo Nuits Sans Lumière